L'Islande est un pays sûr pour voyager

Sécurité en Islande – Tout ce que tu dois savoir

Nordical Travel, dernière mise à jour : juin 8, 2021

Au-delà d’être magnifique, l’Islande est également l’un des pays les plus sûrs au monde. Il faut toutefois faire attention à quelques points importants lorsque tu profites des merveilles de la destination. Voici donc un guide utile sur la façon de voyager en toute sécurité, et sur la sécurité en général pour voyager en Islande. Dans cet article, nous te renseignons aussi sur la façon de contribuer à la préservation de la beauté naturelle de l’île, en adoptant les bons gestes. 

La météo, et ce qu'il faut emporter dans ta valise

Ah, le bon vieux temps islandais ! Imprévisible, il ne cesse de défier les saisons pour nous surprendre avec des situations inédites. Une expression islandaise existe à ce sujet : “Si tu n’aimes pas le temps qu’il fait, attends 5 minutes”. Elle se révèle particulièrement vraie. L’été en Islande peut s’avérer lumineux et chaud, mais des vagues de froid peuvent survenir et le climat peut parfois, selon les intempéries, être humide. Quant à l’hiver, beaucoup le perçoit comme froid et rude, mais il peut aussi être particulièrement ensoleillé. L’astuce consiste à prévoir toutes les possibilités au moment de boucler sa valise, pour voyager en toute sécurité  et en tout confort en Islande. 

En été, nous te recommandons d’emporter des vestes et des pantalons légers, mais résistants à l’eau. Il est également recommandé d’avoir des couches intermédiaires en polaire pour les moments plus froids. Nous te conseillons également d’emporter un chapeau, des gants et une bonne paire de chaussures de randonnée solides, mais confortables. Certaines chutes d’eau sont assez humides (évidemment) et les embruns peuvent te mouiller. Il est donc préférable d’être préparé.e, et de laisser les baskets de ville à la maison. 🙂 

Une bonne veste en duvet est recommandée pour l’hiver, quelque chose qui te tiendra bien au chaud dans la neige et les vents froids venant de l’Arctique. Il faut également prévoir une bonne couche intermédiaire en polaire et une couche de base chaude et thermique. Les chaussettes en laine sont également fortement recommandées pour garder les pieds au chaud. Les moufles convertibles sont une bonne idée, car tu n’auras pas besoin d’enlever tes gants pour prendre des photos ! 

Les lunettes de soleil sont recommandées, surtout en hiver. Le soleil est très bas et peut t’éblouir, surtout si tu es sur un glacier ou entouré de glace. 

Vérifie toujours les prévisions météorologiques avant d’aller quelque part. Toujours ! Surtout en hiver. Ce serait dommage d’être pris dans un blizzard ou une autre intempérie… pour comprendre pourquoi, abordons le prochain sujet.

La sécurité au volant en Islande

Conduire en Islande, c’est être possiblement surpris par les conditions climatiques, même lorsque l’on est bon conducteur. Mais pas de panique : c’est facile ! Il suffit d’être attentifs aux différents points que nous nous apprêtons à mettre en évidence. Si tu gardes ces infos en tête, tu voyageras sans avoir aucune crainte !

En hiver, quelle que soit l’étape du roadtrip ou le temps qu’il fait à l’extérieur, tu peux être surpris.e par une situation inattendue. D’une part, le vent en Islande est extrêmement puissant. Les vents d’hiver, dans une situation classique, peuvent atteindre environ 20 mètres par seconde (environ 45 km/h). Les vents d’hiver, dans les cas extrêmes, peuvent atteindre jusqu’à 40 mètres par seconde (environ 90 km/h). Dans ce dernier cas, qui reste peu fréquent : tu resteras bien au chaud à ta guesthouse.

Pour conduire en toute sécurité en Islande, il faut donc vérifier les prévisions météorologiques tous les jours avant de partir. Le site officiel de l’Office météorologique islandais ( www.vedur.is ) t’indiquera tout ce que tu dois savoir sur le temps qu’il fait ici. Il n’est pas inhabituel de modifier ses plans selon les changements météorologiques.

L’état des routes est également un élément que tu dois surveiller. Nous te recommandons de toujours consulter le site www.road.is, pour obtenir d’excellentes informations sur l’état des route et savoir si elles sont sûres pour la conduite. Des caméras web sont même installées à de nombreux endroits, ce qui te permet de voir par toi-même. Il est vraiment important de vérifier cela, car les routes peuvent parfois être fermées en raison des conditions météorologiques, des inondations, des glissements de terrain, etc. Nous te recommandons donc de jeter un coup d’œil le matin, et lorsque tu fais une pause en chemin.

Les routes des Highlands sont fermées pendant l’hiver, parce qu’elles sont tout simplement impraticables. Elles ouvrent en juin ou juillet, selon l’hiver qui a précédé la saison estivale.

En général, la plupart des endroits que tu vas parcourir sont sur des routes goudronnées. Cependant, il peut arriver de devoir emprunter des routes de gravier. Il y a normalement un panneau indiquant ce type de route, ce qui permet d’adapter la vitesse.

Les routes islandaises sont très étroites, tu dois donc toujours être prudent.e lorsque tu conduis à la campagne. Fais toujours attention aux autres conducteurs qui sortent des routes secondaires et, dans la situation inverse, fais toujours attention en t’insérant sur la route. Tu vas aussi découvrir beaucoup de belles choses sur la route mais, surtout, ne t’arrête pas n’importe où sur le bord de la route. Veille à garer ta voiture dans un endroit sûr, en dehors de la route principale, de façon à ne créer aucun accident lorsque tu observes quelque chose ou que tu prends une photo. Il est également recommandé de garder un œil sur les moutons et les rennes en été, beaucoup d’entre eux se tiennent près des routes.

L’Islande compte de nombreux ponts à une seule voie : la règle générale est de laisser passer le plus proche en premier.

En été, il n’est pas nécessaire de louer une voiture à quatre roues motrices si tu restes sur la route principale. Il finira par le devenir si tu prévois de te rendre dans les hautes terres ou les routes marquées d’un F. En revanche, nous te recommandons vivement de louer une voiture à quatre roues motrices en hiver.

Randonner en sécurité en Islande

L’Islande est l’endroit idéal pour faire de la randonnée, que ce soit pour une journée ou pour plusieurs jours. Le trek le plus populaire est celui de Laugavegur, qui s’étend de Landmannalaugar à Þórsmörk. Tu ne peux toutefois pas partir à n’importe quelle période. La météo dans les hautes terres peut être extrêmement dangereuse, et il est essentiel de signaler sa position à quelqu’un de façon à ce qu’on puisse venir te chercher, en cas d’intempéries imprévisibles. La saison de randonnée n’a lieu qu’en été, entre fin juin et septembre. Même à cette période, il peut y avoir de la neige et de la glace sur les sentiers, il est donc préférable de s’assurer que tu es bien préparé.e.

Même une montagne d’apparence inoffensive comme Esja, qui se trouve tout près de Reykjavík, peut s’avérer dangereuse par mauvais temps.

Où que tu ailles, il est toujours recommandé de consulter le site www.safetravel.is, qui donne d’excellents conseils sur le moment où il faut partir, et ce à quoi il faut s’attendre. Ce site constitue la meilleure source de conseils sur la sécurité des voyages en Islande.

 

Camping en Islande

Le camping, c’est génial. Nous l’aimons aussi. La période estivale est la meilleure, que tu sois dans une tente ou un camping-car. Il y a beaucoup de campings dans tout le pays, et beaucoup ont des installations pour se doucher, faire la vaisselle, des barbecues… certains ont même des piscines. Hors saison, beaucoup ferment ou restent ouverts gratuitement, mais avec des installations limitées ou inexistantes. Nous ne recommandons pas le camping en hiver, mais si tu décides de camper pendant les saisons froides, voici quelques recommandations.

 

  1. Toujours vérifier les prévisions météorologiques. Si les vents sont trop violents, ce ne serait pas une bonne idée d’être aussi exposé. Si les prévisions sont mauvaises, nous te recommandons d’organiser un autre hébergement.
  2. Les nuits sont froides, donc si tu séjournes dans une tente, assure-toi que la tente et les sacs de couchage soient quatre saisons. Il vaut mieux également veiller à utiliser une doublure de sac de couchage.
  3. Il est recommandé de créer une couche entre ton sac de couchage et le sol de la tente. Un tapis de couchage de bonne qualité est essentiel.
  4. Le coton tue ! Ne porte pas de vêtements en coton pendant les périodes froides, assure-toi de porter des vêtements d’hiver appropriés et des sous-couches thermiques lorsque tu vas dormir.
  5. Un bon conseil à retenir, est de garder ton téléphone dans le sac de couchage pendant la nuit. La chaleur de ton corps fera en sorte que le téléphone reste allumé. Le froid vide la batterie, et il vaut mieux que le téléphone soit allumé si tu en as besoin en cas d’urgence.

 

Enfin, n’oublies jamais de camper dans un camping officiel. Bien que le camping sauvage en Islande ne soit pas techniquement illégal, il existe quelques règles :

  1. Tu ne peux camper sur des terres non cultivées dans la nature, que s’il n’y a pas d’autres campings enregistrés à une distance de marche.
  2. Si tu veux camper sur un terrain non cultivé, près d’un camping enregistré, tu dois obtenir l’autorisation du propriétaire du terrain.
  3. Tu ne peux pas camper dans les parcs nationaux et les réserves naturelles protégées d’Islande sans autorisation expresse. Cela inclut les parcs nationaux de Þingvellir, Vatnajökull et Snæfellsjökull.
  4. Les feux de camp ne sont pas autorisés dans les campings enregistrés, ni dans la nature. Les règles sont un peu floues en ce qui concerne les plages et les grottes, mais la règle générale est de ne pas en faire. Il est préférable d’utiliser un réchaud de camping.
  5. Tu n’es pas autorisé.e à dormir dans un véhicule à moteur, tel qu’un camping-car ou un véhicule ordinaire, ailleurs que sur un terrain de camping enregistré.

Bien qu’il soit très difficile de savoir si tu te trouves sur un terrain privé ou près d’un terrain de camping enregistré, et donc de savoir si tu es autorisé.e à camper, nous te recommandons d’utiliser un terrain de camping enregistré. C’est la chose la plus sage, la plus sûre, la plus respectable et donc la plus responsable à faire. Il y a certainement plus qu’assez de campings enregistrés en Islande, tu n’auras donc aucun mal à en trouver un. Voici un site Web utile qui répertorie les campings en Islande pour planifier te voyage.

 

Conseils généraux pour un voyage responsable et la sécurité en Islande

L’une des choses les plus importantes à retenir en ce qui concerne la sécurité des voyages en Islande est qu’il s’agit d’un pays à la nature très fragile, et que la récupération des dommages est très lente. Il présente également de nombreux dangers pour toi, cachés si tu ne tiens pas compte des signaux d’alerte. Voici donc quelques conseils à suivre pour assurer ta sécurité, et respecter la terre.

  1. Que ce soit en randonnée ou dans les lieux populaires, ne laisse aucune trace derrière toi et reste toujours sur les sentiers balisés ainsi que derrière les barrières. Ces dernières sont placées pour ta sécurité et pour protéger les environs. Il est d’ailleurs illégal en Islande de franchir les barrières environnementales.
  2. Ne t’aventure jamais dans une zone de sources chaudes en dehors des sentiers balisés. L’eau atteint 100 degrés Celsius et le sol au-dessus est assez fragile. Assure-toi donc d’être sur un chemin balisé et clair.
  3. Essaie d’éviter de te tenir sur la mousse. Bien qu’elle soit extrêmement luxuriante et accueillante, elle est très fragile. Tout dommage causé à la mousse peut prendre des décennies pour repousser.
  4. Fais très attention à la plage de Reynisfjara, dans le sud de l’Islande. Les vagues sont extrêmement puissantes, et toutes les 12 à 14 vagues sont des vagues à bascule qui remontent beaucoup plus haut sur la plage que les autres. Si tu es trop près de l’eau, ces vagues peuvent te faire perdre pied, et il est difficile de se relever. Malheureusement, des personnes qui n’ont pas tenu compte des panneaux d’avertissement ont été emportées par les vagues de cette plage. Il est donc important pour ta sécurité de te tenir à une distance sûre.
  5. Ne va pas te baigner dans le lagon glaciaire de Jökulsárlón. Non seulement l’eau est glaciale, mais les grands icebergs peuvent se renverser à tout moment.
  6. Ne monte pas sur les icebergs de la plage de diamant, près du lagon glaciaire de Jökulsárlón. Ces icebergs peuvent être emportés vers la mer en quelques secondes, et des personnes ont déjà dû être secourues.
  7. Veille toujours à ne t’aventurer sur un glacier qu’en compagnie d’un guide professionnellement formé. N’essaie jamais, au grand jamais, de le faire toi-même. Les glaciers sont toujours en mouvement et en évolution, et seuls les guides professionnels savent comment les appréhender, et où il est possible de marcher en toute sécurité. Le risque de s’y aventurer seul et de tomber dans une crevasse qui était cachée par la glace et la neige. Nous te recommandons de réserver une promenade sur un glacier ou une excursion d’escalade sur glace auprès de nos partenaires.
  8. Ne t’aventure pas toi-même dans des grottes de lave, sans être accompagné d’un professionnel. De nombreuses grottes de lave ne sont pas répertoriées et sont complètement noires. Tu pourrais t’y blesser ou t’y perdre. Il existe de nombreuses excursions de spéléologie que tu peux réserver dans tout le pays. Marcher à travers des champs de lave couverts de mousse n’est pas non plus une bonne idée. Tu peux tomber dans des trous et te blesser.
  9. Lorsque tu t’arrêtes en voiture pour prendre des photos, qu’il s’agisse d’une chute d’eau, de chevaux ou de quelque chose d’agréable, veille toujours à stationner dans un endroit sûr en dehors de la route principale.
  10. N’oublie pas de bien t’habiller, de toujours vérifier les conditions météorologiques et l’état de la route, d’observer tous les panneaux et, d’une manière générale, de respecter le territoire.
  11. La plupart des visiteurs en Islande sont très respectueux mais, parfois, certains se comportent de manière irresponsable. Tu peux toujours signaler certains comportements à un garde forestier, un membre du personnel ou un agent de police (si tu vois quelqu’un dans la zone). Les endroits les plus courants pour cela sont le promontoire de Dyrhólaey, le canyon de Fjaðrárgljúfur, la cascade de Skógafoss, entre autres. Les limites sont bien définies, mais certains les ignorent encore.

Et enfin...

Tu auras respecté le serment islandais ! Ce sont d’excellents conseils à suivre, non seulement en Islande, mais partout ailleurs. Pour tout ce que tu dois savoir sur la sécurité en Islande pendant le COVID-19, nous avons tout ce qu’il te faut.

Visites connexes :