COVID-19 en Iceland

L’Islande & le Covid – Tout ce que tu dois savoir

Nordical Travel, dernière mise à jour : juin 23, 2021

  • À partir du 27 juillet, les passagers vaccinés (et ceux ayant déjà été infectés) nés en 2004 ou avant, doivent présenter un test PCR ou antigénique négatif avant d’embarquer sur un navire ou dans un avion à destination de l’Islande.
  • Les autres passagers en provenance de l’une des « zones à risque » désignées devront subir deux dépistages et rester en quarantaine pendant cinq jours entre les deux, dans l’attente des résultats du second dépistage.
  • Toute personne doit se préenregistrer avant d’arriver en Islande.

Maisons colorées au centre-ville de Reykjavik

Visiter l'Islande pendant le Covid - Quand et comment ?

Bon, soyons sérieux un instant. Nous savons que l’année a été difficile pour tout le monde, mais alors que nous commençons progressivement à sortir de cette pandémie, nos cœurs ont envie de voyager à nouveau. La question de savoir où nous pouvons voyager reste posée. Comme l’Islande a fait les gros titres de la presse mondiale pour la façon dont elle a géré la pandémie, de nombreux regards se tournent vers elle comme l’une des destinations les plus sûres pour voyager. Voici donc tout ce que tu dois savoir sur les dernières décisions du gouvernement islandais concernant les voyages en Islande pendant cette période, afin que tu puisses planifier ton voyage en toute sérénité.

Puis-je visiter l'Islande pendant le Covid ?

Le gouvernement islandais a récemment annoncé que, quelle que soit ton origine, si tu as été vacciné contre le COVID-19 et que tu peux fournir un certificat valide, tu peux entrer en Islande sans avoir à te soumettre à un dépistage du COVID-19 et sans être mis en quarantaine. La même règle s’applique si tu peux également présenter un certificat médical valide, attestant que tu as déjà eu une infection antérieure au COVID-19. 

Les passagers en provenance de l’EEE/AELE, de Saint-Marin, du Vatican, d’Andorre et de Monaco doivent présenter un test PCR négatif effectué au moins 72 heures avant leur arrivée en Islande. Ils doivent ensuite se soumettre à un test COVID-19 gratuit à l’aéroport, où ils seront ensuite isolés pendant 5 jours. Après cette période de 5 jours, ils sont alors tenus de passer un second test. Si ce test est négatif, ils sont alors libres de voyager dans le pays. Bien entendu, les règles ci-dessus s’appliquent en ce qui concerne un certificat médical d’une infection antérieure au COVID-19 ou le fait d’avoir été vacciné auparavant. 

Cascade Seljalandsfoss sous le soleil de minuit en Islande

Visiter l'Islande après le 1er mai

Après le 1er mai, l’Islande utilisera le système de code couleur de l’ECDC pour l’évaluation des risques. Tous les arrivants en provenance de pays à faible risque de type vert ou jaune pourront visiter l’Islande et être exemptés de quarantaine s’ils fournissent un test PCR négatif. Ils devront toutefois se soumettre à un dépistage gratuit du COVID-19, mais après cela, ils seront libres de se déplacer dans le pays. Là encore, les règles ci-dessus s’appliquent en ce qui concerne le certificat médical d’une infection antérieure au COVID-19 ou le fait d’avoir été vacciné.e auparavant, auquel cas tu n’es pas tenu.e d’être mis.e en quarantaine, ou de subir un dépistage du COVID-19. 

Si tu voyages à partir d’une zone à risque, comme la zone rouge, tu dois fournir un certificat valide d’un test PCR négatif au moins 72 heures avant ton arrivée. Tu devras ensuite subir un dépistage COVID-19 gratuit, suivi d’une quarantaine de 5 jours et d’un second dépistage COVID-19 gratuit. Si tu peux fournir un certificat médical valide de vaccination ou d’infection antérieure au COVID-19, tu n’auras pas à être mis en quarantaine ou à subir un dépistage du COVID-19. 

Quel que soit ton pays d’origine, si tu ne peux pas fournir un certificat médical valide attestant que tu as subi un test PCR négatif au cours des 72 dernières heures, une infection antérieure au COVID-19 ou une vaccination, nous te déconseillons de te rendre en Islande. Ton entrée dans le pays te sera refusée. 

Et si je dois être en quarantaine pendant cinq jours ?

Eh bien, l’Islande n’est pas exactement le pire endroit pour s’isoler pendant cinq jours. Cependant, il y a certaines choses que tu dois savoir. Tu ne peux pas séjourner dans un logement partagé tel qu’un hôtel ou une guesthouse où tu peux interagir avec d’autres clients, tu dois séjourner dans un logement isolé tel qu’une maison d’été à la campagne. Tu dois organiser toi-même ton hébergement et être en mesure de le prouver à ton arrivée. Si tu ne peux pas le faire, il te sera demandé de t’inscrire dans un établissement d’isolement. 

Si tu n’as pas de voiture de location de réservée à l’aéroport, il ne te sera pas possible de prendre les navettes vers Reykjavík. Il est toutefois envisageable de prendre un taxi. Une fois arrivé à ton logement isolé, tu es autorisé.e à sortir pour faire de l’exercice, à condition de porter un masque et de respecter les mesures de distanciation sociale. 

Que faire si l'on m'a diagnostiqué la maladie COVID-19 après mon arrivée ?

Nous te recommandons vivement de souscrire une assurance voyage appropriée au cas  cela se produirait. Quels que soient les frais supplémentaires occasionnés par l’isolement ou la réorganisation des vols, il serait important de savoir si tu es couvert face à ce risque. 

D'après tout ça, je peux visiter l'Islande. Alors, que se passe-t-il ensuite ?

Bonne nouvelle, si tu sais déjà que tu es autorisé.e à voyager en Islande, la première chose à faire est de te préenregistrer avant ton arrivée (Toutefois, cela ne garantit pas ton entrée en Islande.) À ton arrivée, nous te demandons de suivre toutes les directives concernant l’hygiène et les mesures de distanciation sociale. Cela signifie que tu dois te laver les mains, porter des masques lorsqu’ils sont requis, respecter la distance et observer toutes les restrictions de rassemblement en vigueur au moment de ta visite.

Liens à suivre

Visites connexes :